Promenades, flâneries et découvertes

La météorite de Chassenon

Image de synthese quelques années après l'impact

Image de synthèse quelques années après l'impact

Un événement extraordinaire de l’histoire de la planète s’est produit sur la région de Rochechouart, Chassenon il y a de cela … 200 millions d’années.
Une météorite géante d’un kilomètre et demi de diamètre y a fini son voyage à 72.000 km/h…

la-meteorite-de-chassenon.pdf

Les Thermes gallo-romains de Chassenon

Les thermes gallo-romains de Chassenon

L'éclade

Cette fois, nous sortons d'Aizecq et ses alentours, et nous faisons un bond jusqu'à la mer pour aller déguster une spécialité de la côte charentaise : l'éclade.

L'éclade, c'est d'abord le plaisir des yeux

Vient ensuite l'interrogation, puis la surprise.

Enfin, la dégustation.

Mais chaque chose en son temps, commençons par le début.

Par une belle journée d'été, nous prenons le chemin de La Tremblade. Si vous ne connaissez pas, c'est une petite ville au milieu des claires(là où les huîtres sont affinées) dans la presqu'île d'Arvert. Le circuit le plus malin est celui du Train des Mouettes, un train à vapeur reliant sur 21 kilomètres La Tremblade à Saujon.

Il dessert Mornac-sur-Seudre, un des plus beaux villages de France, ainsi que Chaillevette, haut lieu de l'ostréiculture. La plus vieille locomotive à vapeur de France en activité (1891), classée monument historique, vous emmènera sur cette ligne ferroviaire ouverte en 1876 pour le transport des huîtres.

La tremblade arvert

Prenez le train à Saujon ou à Mornac à 10h et pendant 1 heure à 30 km/h, le long de l’estuaire de la Seudre, le plus petit fleuve de France, vous découvrez au grand air les marais salants, la campagne charentaise, les villages ostréicoles et la faune de la région.

Train des mouettes

Arrivés à La Tremblade, en quelques pas vous êtes le long du chenal de la Grève, long de deux kilomètres, bordé de part et d'autre des cabanes si typiques des ostréiculteurs. Dans ces établissements, on prépare l'huître de Marennes-Oléron : trois à quatre ans de travail pour amener une huître à maturité : captage des petites huîtres en Seudre, élevage dans les parcs en mer, affinage en claire, un parcours long et rythmé par les marées.

La tremblade

Au milieu des cabanes, une bonne dizaine de restaurants affichent « éclade ». Arrêtez-vous (moi je vais Chez Razé) et passez à table. En attendant que votre éclade arrive, dégustez un petit vin blanc de la région, bien frais, gouleyant. Regardez autour de vous, devant le restaurant vous verrez une sorte de barbecue : c'est là que cuit l'éclade.

Eclade four

Allez-vous enfin savoir ce qu'est l'éclade ? Oui, bien sûr, et vous pourrez même en faire.

Les ingrédients : des moules de bouchot, des aiguilles de pin maritime … et une planche en bois bien épaisse. Ne pas oublier le petit galet qui va vous permettre de commencer à placer les moules sur la planche. Monter les moules en spirale et recouvrez les d'une bonne épaisseur d'aiguilles de pin. Lorsque le feu s'éteint, c'est cuit. Certes, ouvrir les moules ne se fera pas sans se salir un peu, mais, une fois que vous aurez débarrassé ce plateau de toutes les cendres en l'éventant vigoureusement, vous pourrez enfin découvrir le goût unique des moules de bouchot de la région, goût parfaitement naturel, sans aucun ajout d'herbes, d'épices. Un grand bonheur, tout simple.

Eclade cuite

Ensuite, vous aurez juste le temps de reprendre le petit train des Mouettes pour retourner à votre voiture, peut-être en profiterez-vous pour faire une petite sieste digestive en rêvant à votre prochaine éclade..

Eclade

Le patois

On vous avait prévenus, le patois, pardon, le "parlanjhe", ça n'est pas de la rigolade. Pour preuve cet article paru aujourd'hui 28 avril dans Centre Presse ( comme je suis à Poitiers,je n'ai pas droit à La Charente Libre) : le poitevin-saintongeais en option au bac ?

Bon, o lé pas fait àstheure, mais va falloir quand même réviser un peu.

Article centre presse 28 04 2014